Banner
standard post
standard post: L’abandon de panier, les problèmes non résolus

panier ariane lab

Aujourd’hui il est possible d’effectuer la plupart de ses achats sur internet que cela soit pour partir en vacances, trouver des habits vintages ou encore s’acheter une île sur Ebay. En seulement quelques clics, le monde est à vous ! Et quel que soit le produit ou le service acheté, le dernier click, celui de la confirmation de l’achat, est évidemment le plus important pour un site marchand ; selon diverses études, trois quarts des sessions sont abandonnées sur la page récapitulative du  panier.

Fluidifier le parcours client, mettre l’utilisateur en confiance en lui proposant des offres « satisfait ou remboursé » ou encore « nous vous remboursons la différence si vous trouvez moins cher ailleurs », simplifier le paiement comme le propose si bien Amazon aujourd’hui, sont autant de moyens permettant de réduire le taux d’abandon.

Toutefois, ces bonnes pratiques ne permettront jamais de résoudre les raisons d’abandon les plus communes : rupture de stock, sentiment du « c’est trop cher donc je vais vérifier si je trouve moins cher ailleurs », ou encore du « ça m’intéresse mais je dois en parler d’abord à mon copain », ou « ça m’intéresse mais j’attends de toucher mon salaire pour me faire plaisir », bref du « ça m’intéresse mais.. », et il est évidemment très difficile pour un marchand de comprendre la plupart des raisons ayant entraînées l’abandon.

Lorsque vous interrogez Google avec la requête « solution panier abandonné », le moteur retourne 215.000 réponses! Si la quantité de réponses est effectivement présente, la qualité n’est malheureusement pas à la hauteur des enjeux. Les uns vous conseillent ainsi de constituer d’immenses bases de données afin de réactiver vos abandonnistes. D’autres, tel que PrestaShop préconisent l’utilisation du bouton de paiement « invité » pour éviter la création de compte et Amazon, bien entendu, vous donne la possibilité de commander en 1 click. Mais, les témoignages les plus nombreux concernent les retours d’expérience de campagnes de retargeting en display. Cette solution, que nous avons tous vécu en tant qu’utilisateur depuis que Critéo et ses concurrents inondent les média digitaux de bannières publicitaires, permet effectivement de ré-engager certains visiteurs en leur exposant de manière répétée les produits ou les services qu’ils ont visité auprès d’e-marchands, mais délaissés.

 

Alors que les sociétés de retargeting mettent en avant leurs « bons » taux de clic, qui sont trois à quatre fois plus élevés, il est vrai que sur une bannière classique, les e-marchands prennent-ils vraiment en compte les 995 personnes sur mille qui ne cliquent pas ?Analysent-ils l’impact négatif créé auprès d’un nombre non-négligeable d’internautes qui s’éxaspèrent de la sur-exposition dont ils font l’objet sur une offre commerciale à laquelle ils ont décidé de ne pas souscrire ?

De fait, tant que les e-marchands ne seront pas en mesure de re-cibler des abandonnistes en les exposant à des messages plus intelligents (reciblage uniquement en cas de réassort si l’abandon est dû à une rupture de stock, exposition de produits similaires mais différents, offre tarifaire limitée dans le temps, etc…, le retargetting continuera à provoquer des sentiments de rejet auprès de la plupart des utilisateurs.

lecoin desmarques

Grâce au nouveau format de la Web Push Notification et à la technologie développées par Ariane Lab, les e-marchands sont aujourd’hui en mesure de prendre le contrôle sur leurs campagnes de retargeting : tout simplement car, grâce à ce nouveau format, ils ont le temps d’élaborer des messages appropriés (ou ayant le plus de probabilités de l’être) aux raisons de l’abandon, ce que ne permet pas de faire le display.

Avec les Smartnotifs d’Ariane Lab, les e-marchands disposent d’une solution avec laquelle ils décident du meilleur moment pour ré-engager leurs internautes, en fonction de chaque profil, sur quelle device, et avec quel message. Et cerise sur le gâteau, à des tarifs au CPC moins chers que le retargeting display !

La Smartnotif ne fonctionne pas comme une simple réactivation d’un utilisateur ayant visité un site marchand sans acheter, mais comme un accompagnateur d’achat qui s’inscrit dans un marketing dit prescriptif !  À vrai dire comme pourrait l’être un vendeur dans un magasin physique, qui comprend les attentes de son visiteur et lui présente les offres qui lui correspondent…

 

Pas étonnant donc que les taux de clic sur les Smartnotifs d’Ariane Lab soient en moyenne 40 fois plus élevés que sur une bannière de retargeting display classique.

 

Pour découvrir l’ensemble des solutions possibles en termes de Smartnotifs. Contactez-nous pour avoir plus d’informations en termes de ciblages et de notifications scénarisées.

Suivez notre page pour accéder à toute nos publications ici